Projets en cours

Projets terminés

BIOTRAFO

Sujet: Accroître les connaissances et développer la technologie pour la conception et la mise en œuvre de transformateurs de puissance haute performance immergés dans des fluides biodégradables
Durée: 36 mois à partir du 1/1/2019

Fondé par: Actions Marie Sk?odowska-Curie (MSCA), Échange de personnel pour la recherche et l’innovation (RISE), Appel : H2020-MSCA-RISE-2018

Participants:

  • Coordinateur : UNIVERSIDAD DE CANTABRIA (Espagne)
  • Participants : UNIVERSIDAD CARLOS III DE MADRID (Espagne), SEA MARCONI TECHNOLOGIES (Italie), UNIVERSITA DEGLI STUDI DI ROMA LA SAPIENZA (Italie), POLITECHNIKA SLASKA (Pologne), UNIVERSITAET STUTTGART (Allemagne), BALIKESIR ELEKTROMEKANIK SANAYI TESISLERI ANONIM SIRKETI (Turquie), THE UNIVERSITY OF MANCHESTER (Royaume-Uni)
  • Partenaires : UNIVERSIDAD NACIONAL DEL LITORAL, UNIVERSIDAD DE PIURA, UNIVERSIDAD DEL VALLE, KOKURITSU DAIGAKU HOJIN KYUSHU KOGYO DAIGAKU, TADEO CZERWENY SA

Site Web du projet
Description du projet sur le site de la Commission européenne (CORDIS)

Dépliant BIOTRAFO

Poster BIOTRAFO 42,5×100

nmSensors TransfoClean

nmSensors TransfoClean

Sujet: L’objectif du projet “nmSensors – TransfoClean” est la réalisation d’une plateforme de capteurs pour la surveillance des transformateurs avec des huiles isolantes. Des nano-capteurs “Lab on chip” seront étudiés et développés pour le criblage de certaines propriétés clés des huiles et des transformateurs.
Durée: 18 mois

Fondé par: FESR Région des Pouilles

Participants:

  • Coordinateur : Sea Marconi (Seclì – Lecce)
  • Participants : CNR Nanotec (Lecce); Optel (Brindisi); Alfa Analisi (Poggiardo – Lecce); Thesis Microelectronics (Monteroni – Lecce); Amolab (Lecce)

BioEnPro4TO (333-201)

Sujet: BIOENPRO4TO traitera des domaines de la gestion, du traitement et de la valorisation des déchets urbains et industriels ainsi que des eaux usées. La clé du projet est l’intégration entre les sciences et technologies innovantes, hétérogènes et souvent éloignées les unes des autres, telles que la mécano-chimie, la biochimie, la thermo-chimie, l’horticulture.
Durée: 30 mois
Fondé par: POR FESR 2014/2020, Plan opérationnel régional du Fonds européen de développement régional

Participants:

  • Coordinateur : Sea Marconi
  • SANTER REPLY SPA, CIDIU SPA, SMAT SPA, BARRICALLA SPA, SAN CARLO srl, OMPECO srl, STEP SOLUTIONS srl, CIDIU SERVIZI SPA, POLITO DISAT, POLITO DIATI; UNITO CHIMICA; UNITO DBIOS; UNITO DSTF; UNITO DISAFA; UNIUPO DISIT

Cliquez ici pour télécharger la présentation ppt (en italien)

Actualités sur la réunion de lancement – 16 juillet 2019 (en italien)

Plus d’informations

BIOEpoxy (résine époxy biologique)

Les transformateurs de type sec contiennent généralement une résine époxy qui contient à son tour une substance dangereuse appelée bisphénol A. Cette recherche vise à remplacer les résines époxy traditionnelles par des résines d’origine biologique.

LORVER (Lorraine Vert – Green Lorraine)

Sujet. Système expérimental pour la conversion thermochimique de la biomasse en énergie par pyrolyse et pyrogazéification

Sea Marconi est chargée de la construction d’une usine de pyrolyse, qui, après des tests à froid chez la société mère à Turin, sera installée dans la région française de Lorraine. Là, l’efficacité du processus de conversion de la biomasse végétale (potentiellement contaminée) et éventuellement d’autres types de biomasse (par exemple, les boues) en quantités suffisamment importantes de produits à base de bio sera testée.

Durée: juillet 2012 pour 5 ans

Progrès. Le système a été transféré à Homécourt (Lorraine, France), installé et mis en service. Les tests à chaud du traitement de la biomasse sont actuellement en cours. En particulier, après une phase de caractérisation initiale avec des matériaux “modèles”, d’autres tests ont été effectués avec des matériaux “réalistes” pour évaluer la flexibilité opérationnelle et l’efficacité énergétique de l’usine.

Fondé par: Région de Lorraine (France) – AME

Participants:

  • 4 entreprises : Valterra (projet), Sita-FD, Chanvriers orientale et SEA Marconi
  • 5 laboratoires en Lorraine
  • 1 centre de recherche : CRP Lippmann Luxembourg
  • 2 structures de transfert PROGEPI et CETELOR

Site web du projet


Accordion Title Text

BioEnPro (Bioénergie et produits)

BioEnPro signifie bioénergie et produits. Il s’agit d’une plateforme technologique qui utilise plusieurs processus innovants pour transformer les déchets généraux en bioénergie et en produits ayant diverses finalités étonnantes. BioEnPro est le résultat de plus de 15 ans de recherche, d’abord dans la conversion thermo-chimique des déchets électriques et électroniques, puis dans le traitement de la biomasse NON ALIMENTAIRE pour produire de la bioénergie. L’innovation continue a conduit à des améliorations des idées originales, les développant et les enrichissant pour créer un concept unique au service des Smart Communities. BioEnPro est une synergie étonnante de différents processus (extrusion par presse mécanique, conversion biochimique, conversion thermo-chimique, cogénération à double carburant avec moteurs à gaz, phytoremédiation, etc.). Le résultat est une solution intelligente totalement autonome, à zéro kilomètre, sans déchets, négative en carbone et soutenant de nouvelles occupations (emplois verts).</boc_accordion]

BIOALMA

Sujet. Biocarburant à base d’algues pour la mobilité durable en milieu urbain

Durée: 2012 – 2014

Progrès:

  • Bons résultats avec des nanosponges obtenues de l’Université de Catane pour la croissance des microalgues
  • Une deuxième série de rapports a été approuvée par le ministère italien de l’Environnement

Fondé par: Ministère de l’Environnement

Participants: Sea Marconi, Politecnico di Torino (coordinateur) – Université de Catane

Lien vers le projet

DEVELTAR

Sujet. Élimination et conversion du goudron contenu dans le gaz de synthèse.
Le projet est intitulé “Utilisation synergique de la couronne pulsée et des micro-ondes pour améliorer l’efficacité de la conversion de la biomasse en énergie électrique par pyrogazéification – DEVELTAR.” L’objectif est d’évaluer expérimentalement l’utilisation de technologies innovantes et non conventionnelles pour éliminer le goudron des gaz synthétiques produits lors de la gazéification de la biomasse ; des composés bien connus pour limiter considérablement l’utilisation du gaz produit pour la cogénération.

Durée: Juin 2011 – Novembre 2014

Progrès: Le projet est complet et la technologie validée

Fondé parCCSE

Participants:

  • Sea Marconi (chef de projet),
  • Spike Renewables

BioAlgaeSorb

Sujet. Culture de microalgues et conversion en énergie

Durée: Août 2010 – Août 2013

Progrès:

  • Les premiers résultats des tests réalisés avec le système développé par Sea Marconi en 2011 ont été publiés et fournis à l’Université de Florence.
  • Présentation à la Conférence européenne sur la biomasse 2012 de l’usine à l’échelle du laboratoire et des tests réalisés (juin 2012)
  • Nanosponges fournies à l’Université de Durham (département R&D)

Participants
– Association européenne pour la biomasse (Belgique)
– BRITISH TROUT ASSOCIATION LTD IPS (Royaume-Uni)
– SEA MARCONI TECHNOLOGIES (Italie)
– IngrePro B.V. (Pays-Bas)
– VARICON AQUA SOLUTIONS LIMITED (Royaume-Uni)
– VALUE FOR TECHNOLOGY BVBA (Belgique)
– SWANSEA UNIVERSITY )Royaume-Uni)
– TEKNOLOGISK INSTITUTT AS (Norvège)
– UNIVERSITY OF DURHAM (Royaume-Uni)
– HELLENIC CENTRE FOR MARINE RESEARCH (Grèce)
– UNIVERSITY OF FLORENCE (Italie)

Lien vers le projet

Vous n’avez pas trouvé ce que vous cherchiez?

Contactez-nous pour en savoir plus sur votre cas






    J'ai lu les informations et j'autorise le traitement de mes informations personnelles aux fins indiquées.
    Entrez ce code: captcha